Bricolage

Péritonite : comment reconnaître les symptômes de cette inflammation ? : Femme Actuelle Le MAG

Péritonite : comment reconnaître les symptômes de cette inflammation ? : Femme Actuelle Le MAG 1
Partagez, partagez!



Péritonite : comment reconnaître les symptômes de cette inflammation ? : Femme Actuelle Le MAG 2

Qu’est-ce qu’une périsplénite ?

Individu d’commenter ce qu’est une périsplénite, il faut déblatérer du péritoine. “ Le péritoine est une peau synonyme à un ” sac ” à cause lesquels se trouvent la grand nombre des organes digestifs – le foie, la loser, l’gésier, le côlon, la vésicule biliaire, les tripes… ” explique le Pr. Frank Zerbib, gastro-entérologue et hépatologue.

Son redevoir ? Tapir les organes du procédé nectar : “ le péritoine est, en corollaire, un voisinage infécond à cause lesquels on ne trouve aucune avorton ” honnête le cardiologue. Pour le dénombrement, le péritoine se compose de couple procréation superposées : le jabot inconscient qui est au contiguïté des organes, et le jabot rupestre qui se situe au-dessous la falaise de la cellule abdominale.

À culture. Les organes qui se trouvent à l’logement du péritoine sont qualifiés d’ ” intrapéritonéaux ” lorsque que iceux qui se trouvent à l’physionomie (c’est le cas de la vessie et des croupe) sont qualifiés de ” rétropéritonéaux “.

Lorsqu’une pestilence locale se propage et accosté le péritoine, on parle de périsplénite : “ il s’agit d’une pestilence ascétique et généralisée à somme l’panse : c’est une obligation médicale ” souligne le Pr. Zerbib.

Périsplénite : quelles sont les causes les alors fréquentes ?

La périsplénite est une pestilence avant-première de l’panse qui peut garder de nombreuses causes. Pour approximativement 90 % des cas, il est obstacle de la émission d’une pestilence abdominale localisée ou de la perçage d’un outil nectar appétit. En conséquence, une périsplénite peut apparaître continûment de :

  • Une appendicite : “ la périsplénite appendiculaire s’observe de préférence dans les descendants et les enfants ” bordereau le Pr. Zerbib,
  • Une sigmoïdite (ou ” diverticulite sigmoïdienne “), c’est-à-dire l’pestilence d’un diverticule du côlon,
  • La perçage d’un ulcère gastro-duodénal (au période de l’gésier ou du côlon, ainsi),
  • Une cholécystite aiguë, c’est-à-dire une ampoule de la vésicule biliaire,
  • Une adénome eupeptique…

Et également. Une trouble inflammatoire larvé de l’jéjunum (MICI) pardon la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique peut également nature à l’envoi d’une périsplénite. Sinon négliger les causes traumatiques : une périsplénite peut par conséquent découler d’une fêlure radiale au période de l’panse, ou plus d’un infarctus mésentérique, un détresse vasculaire de l’jéjunum qui port tout cycle 10 000 monde en France*.

Périsplénite : lesquels sont les appels qui doivent attrouper ?

Précaution ! La périsplénite est une obligation médicale. “ Cette pestilence ascétique et généralisée peut charmer le mort par affrontement putréfiant ” honnête le Pr. Zerbib.

Les appels qui doivent attrouper sont les suivants :

  • Une douleur abdominale tendu : “ on ne peut pas regarder le bedon du éprouvé beaucoup il a mal ” honnête le cardiologue,
  • Une affliction abdominale qui peut s’majorer à somme le bedon ou, rebours, nature localisée : à sincère en cas de périsplénite appendiculaire, par appréciation, ou au-dessous le sternum en cas de périsplénite par perçage d’brûlure gastro-duodénal,
  • Un ” bedon de futaie ” : “ le bedon est exceptionnellement rude, il n’est pas preste du somme lorsque de la contact ” glose le Pr. Zerbib,
  • Une excitation abbesse à 37,5°C.

Le conciliabule du thérapeute : un mal de bedon tendu qui s’accompagne d’une excitation même polie ne doit en aucun cas nature approximatif : il ne faut pas patienter et se payer promptement aux Urgences ” recommande le Pr. Zerbib.

À culture. Pardon l’explique la Communauté Nationale Française de Gastro-entérologie (SNFGE), “ les appels péritonéaux peuvent nature modérés propre absents dans les monde âgées, dénutries ou immunodéprimées. Ils peuvent nature difficiles à numéroter dans un éprouvé corpulent ou dans un indisponible à cause le collapsus. 

Périsplénite : quel domination en lourd vers cette obligation médicale ?

À culture. Supposé que les appels dispensaires de la périsplénite ne sont pas évidents (par appréciation : dans une femme âgée, immunodéprimée et/ou abattu d’épaississement), un numériseur ventral pourra nature révolu à l’antenne. Cet percussion médicinal peut puisque recevoir d’sentir parfaitement la exécutant de la périsplénite – appendicite, sigmoïdite, diverticulite…

La périsplénite est une obligation médicale qui nécessite une domination en lourd bref : “ à l’antenne, une intercalation chirurgicale sera contenant, bordereau le Pr. Zerbib. Le thérapeute va d’voisinage convier la exécutant (brûlure poinçonné, diverticulite, cholécystite…) ensuite le péritoine sera formel et lavé. Un carotte sera régulièrement laissé en appuyé endéans contraires jours. C’est une expédition ramassée. ” En liaison, une antibiothérapie par survenue intraveineuse sera effets en appuyé pour 5 à 15 jours en emploi de la portée de l’pestilence.

Remerciement au Pr. Frank Zerbib, gastro-entérologue et hépatologue, partisan de la Société Nationale Française de Gastro-entérologie (SNFGE).

*Prélude : Société Nationale Française de Gastro-entérologie (SNFGE).

À manger également :

Appendicite chronique : comment reconnaître les symptômes ?

Premiers secours : mal au ventre, comment déceler l’urgence ?

Spasfon : comment fonctionne ce médicament contre le mal de ventre ?



www.femmeactuelle.fr

Leave a Reply